Le projet Palomb

Qui sommes nous ?

Bienvenue sur le site de PALOMB, un endroit où les professionnels de santé peuvent participer et faire évoluer les connaissances sur la broncho-pneumopathie obstructive. (BPCO)
Le projet PALOMB est tout d’abord une initiative commune de l’Association des Pneumologues Privés du Sud-Ouest (APPSO) et des Pneumologues Hospitalo-universitaires du Service des Maladies Respiratoires du Chu de Bordeaux et de l’Université de Bordeaux.
Depuis plusieurs mois, ces pneumologues hospitaliers et libéraux se mobilisent ensemble pour développer une plateforme sur la prise en charge de la BPCO en Aquitaine et en Charentes.

Comité scientifique :
Dr F. Pellet, Pr C. Raherison, Dr A. Bernady, Dr J. Casteigt, Dr C. Nocent, Dr L. Falque, Dr F. Le Guillou, Dr J. Moinard, Pr M. Molimard, Dr L. Nguyen, Dr A. Ozier et Dr C. Roy.

 

Le contexte de ce projet

Pour mieux comprendre la maladie:

La broncho-pneumopathie obstructive est une maladie chronique, d’origine respiratoire, mal connue du grand public et des malades eux-mêmes, ainsi que des professionnels de santé et des décideurs de l’assurance maladie et de l’administration de la santé.
Souvent, les premiers signes de la BPCO sont assimilés aux effets du tabagisme sur la fonction respiratoire. La conséquence de cette confusion est que la BPCO n’est pas diagnostiquée d’une manière assez précoce. Cette maladie est généralement découverte lorsque des dégâts irréversibles de la capacité respiratoire sont déjà très importants.

La prévention de la BPCO est encore insuffisamment développée :

Selon les prévisions de l’organisation mondiale de la santé, la BPCO sera en 2030 la 3ème cause de mortalité. Face à ce fléau, la détection des premiers symptômes est capitale et donc la prise en charge de la maladie dès son début selon les recommandations en vigueur qui ont été actualisées. Malgré la réalisation de nombreuses campagnes d’information, de formations professionnelles, à la fois dans le cadre de la formation continue, comme de l’information développée par les professionnels de santé avec l’aide de l’industrie pharmaceutique à l’occasion de la mise sur le marché de nouvelles molécules, la BPCO reste très mal connue des médecins généralistes de premier recours et n’est pas dépistée systématiquement comme peuvent l’être d’autres maladies cardio-vasculaires par exemple ou métaboliques.

Les enjeux de ce projet :

Chez les pneumologues, la BPCO représente une de leurs principales activités, au même titre que l’asthme et le cancer broncho-pulmonaire. Par contre, les patients qui sont adressés pour bilan de BPCO au pneumologue, le sont le plus souvent à un stade déjà avancé pour lequel les résultats de la prise en charge seront beaucoup moins performants pour le patient en comparaison de ce qu’il aurait pu être au début.

En France, actuellement il existe peu de données épidémiologiques portant sur la prévalence et la prise en charge de la BPCO, tant en médecine générale, qu’en médecine spécialisée.
Dans ce contexte, le projet PALOMB a pour objectif de mettre en place en Aquitaine et en Charentes un observatoire régional de la BPCO, qui permettre de décrire la population des patients BPCO pris en charges par les pneumologues quel que soit leur mode d’exercice.

Plusieurs objectifs pour Palomb
Objectifs pour les professionnels de santé :

Ce projet doit permettre à un professionnel de santé, pneumologue quel que soit son mode d’exercice, ou médecin de premier recours, suivant son niveau d’intervention dans la BPCO:        

  • de recenser les patients BPCO qu’il suit
  • d’en apprécier les stades de sévérité, l’âge, les comorbidités, la prise en charge
  • d’améliorer le suivi des patients BPCO
  • de connaitre les recommandations médicales existantes dans la BPCO
  • de rationaliser les indications thérapeutiques
  • de connaitre et d’avoir un accès facile au traitement plus global de la maladie chronique BPCO, à savoir la réhabilitation respiratoire, l’éducation thérapeutique, le sevrage tabagique.

Objectifs d’évaluation professionnelle :

Cet outil va permettre également aux professionnels de santé de réaliser une évaluation personnelle de leur activité sur le thème de la BPCO et de s’engager ainsi dans des programmes de DPC (développement professionnel continu).

Objectifs de santé publique:

Ce programme va permettre de documenter sur le plan épidémiologique l’importance de la pathologie BPCO dans la population, de fédérer les professionnels de santé concernés pour l’amélioration de la prise en charge et de permettre le développement de nouveaux axes lors des suivis d’évaluation, en discussion avec les autorités de santé et l’assurance maladie.

Méthodologie

L’observatoire doit permettre initialement aux pneumologues puis vraisemblablement secondairement aux médecins traitants, puis dans le futur à l’ensemble des professionnels de santé concernés par la BPCO, de recenser des patients de façon anonyme, suivant des critères cliniques, para-cliniques et thérapeutiques.
Ces critères ont fait l’objet d’une déclaration  auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) en effet, compte tenu des nécessités de la recherche et de son analyse ultérieure, les données recueillies concernant le patient touché par cette maladie seront informatisées dans des conditions de façon à garantir leur confidentialité.
Le médecin voulant participer à ce projet doit tout d’abord s’inscrire et il pourra ensuite enregistrer ses patients présentant une BPCO, des données simples concernant le diagnostic, le bilan, la prise en charge thérapeutique et les objectifs fixés avec le patient.
Cette Plateforme permet au professionnel de santé de visualiser son activité, éventuellement de s’évaluer dans le domaine de la BPCO et également lui apporter une aide pratique par la diffusion des recommandations.
Elle doit permettre aussi le lien avec les prises en charge autres que médicamenteuses, par le recensement des possibilités d’éducation thérapeutique, de sevrage tabagique, de réhabilitation respiratoire dans son environnement pour orienter au mieux son patient.